Quand les plantes parlent de la Pensée !

1er prix de la palette végétale
Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire

Clin d’œil à la saga littéraire d’Harry Potter, le jardin ‘Entrez dans la Pensine’ interroge le promeneur sur ses facultés de réflexion. La palette végétale a été minutieusement travaillée et mise en scène pour évoquer le cours des pensées

Des plantes aux multiples pouvoirs sur la pensée

Afin d’être en cohérence avec l’univers d’Harry Potter et celui de la Pensine (réceptacle magique), la majorité des végétaux choisis sont référencés dans les grimoires de sorciers pour leur pouvoir ou leur influence sur les pensées : plantes hallucinogènes, calmantes, euphorisantes, dynamisantes…

D’une ambiance végétale confuse et obscure…

En pénétrant dans le jardin, le promeneur traverse ‘la Forêt Interdite’, espace sombre et désorganisé, reflétant nos réflexions chaotiques et notre fragilité à céder à nos propres démons. Il évolue au milieu de feuillages pourpre foncé et noirs (Physocarpus opulifolius Diable d’or, Sambucus nigra, Athyrium metallicum, Aphiopogon niger, Ajuga reptans Evening glow…). Les végétaux, positionnés de manière aléatoire, s’enchevêtrent et forment une masse compacte et enveloppante, laissant peu pénétrer la lumière. De nombreuses lianes telles la clématite (Clematis montana Rubens) et le chèvrefeuille (Lonicera x brownii Dropmore Scarlet) envahissent des treilles, rappelant l’araignée Aragog. En s’entrelaçant et en obscurcissant l’espace, elles évoquent nos pensées désordonnées et confuses ainsi que le manque de lucidité et de clairvoyance.  L’architecture tortueuse des robiniers (Robinia pseudoacacia Twisty baby) et des saules (Salix erythroflexuosa) et l’écorce fissurée gris foncé du Liquidambar styracifolia accrochent le regard du visiteur et contribuent à rappeler les réflexions tourmentées.

…vers une ambiance végétale claire et lumineuse

Au fil de la promenade, l’espace s’éclaircit :  feuillages plus lumineux et floraisons dans des teintes pastel. Parallèlement, l’espace se dégage progressivement : la lumière réapparaît à travers une masse végétale plus légère et plus fluide (armoise, mélisse, menthe, coeur de Marie …). De nombreuses vivaces aux couleurs pétillantes émergent : tulipes, ails, digitales, valérianes, cierges d’argent, angéliques, cosmos… Elles dynamisent et rythment l’espace, évoquant le cours vif de notre réflexion. Des coulées de graminées vaporeuses (Stipa gigantea, Calamagrostis Karl Foerster, Pennisetum orientalis Tall tails), rappelant nos pensées fugaces et vagabondes, traversent le jardin.

Arrivé devant la Pensine, tout s’apaise. Le promeneur est incité à s’arrêter et à s’asseoir dans cet espace ouvert au ciel pour dénouer et regarder ses pensées. C’est une invitation au discernement et au lâcher-prise. Tout est mis en scène pour éveiller ses sens : ruissellement de l’eau, senteurs des roses (rosiers Maria Theresa et Rhapsodie in blue), douceurs des feuillages (Cotula Hispida) qui tapissent le sol…

Le promeneur chemine enfin dans un espace calme et apaisé, où les végétaux plantés de manière organisée, reflètent les idées claires et structurées.

Ce jardin offre donc une balade initiatique sur la réflexion, au travers de sa palette végétale qui évolue dans l’espace et dans le temps : coloris des feuillages et des floraisons, texture, architecture, odeur, autant d’éléments pris en compte et combinés harmonieusement.

2018-07-16T14:19:30+00:00